AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un an

Aller en bas 
AuteurMessage
Lorna
groupe verbal
groupe verbal
avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Un an   Mar 6 Sep - 2:04

Ce texte peut être considéré comme la suite de Tu es partie.


Un an : incompréhension, douleur, colère




Assise sur le sable, face à l'immensité de l'océan, je regarde les vagues s'approcher de plus en plus de moi. Je vais devoir remonter avant que l'eau ne me mouille mais je n'ai pas envie de bouger. Ou peut-être plus la force. Pourquoi aujourd'hui plutôt qu'hier ? Pourquoi ne pas avoir dormi cette nuit plutôt que la nuit prochaine ? Je ne peux même pas répondre à ces questions parce que j'ignore quand tu es partie exactement. Et cela va faire un an…ou peut-être que cela a déjà fait un an. Je suis un peu perdue, ne sachant pas vraiment où j'en suis. Il s'en est passé des choses en un an ! Des choses auxquelles tu n'as pas assisté. Des choses qui ne seraient peut-être pas produite si tu avais été là… Mais des choses que je ne regrette pas et qui ont fait mon bonheur. Parce que j'ai rencontré d'autres gens. J'ai à nouveau ressenti l'amitié. Ses amitiés là m'ont sauvée de ton absence. Elles m'ont même parfois fait oublier que tu n'étais plus là.

Mais aujourd'hui est un de ces jours où ton absence me fait encore plus mal. Un de ces jours avec lesquels j'ai appris à vivre depuis ton départ. Un de ces jours qui ont fait de moi quelqu'un de plus fort et de plus fragile à la fois. Je me demande parfois si tu penses à moi comme je pense à toi parfois. Avant, lorsque je pensais à toi, je souriais et me sentais bien. Maintenant, j'ai presque les larmes aux yeux, malgré les sourires qui persistent à l'évocation de nos meilleurs moments, et je ne me sens pas bien. Et les soupirs que je pousse n'évacuent pas la douleur que je ressens. Maintenant, l'incompréhension a pris le dessus. La colère parfois et la douleur surtout…

Aujourd'hui, la colère est la plus forte même si la douleur n'est pas loin derrière : je fais quoi avec une question sans réponse ?? Je fais quoi de ton numéro de portable -sûrement changé depuis- que je n'arrive pas à effacer de mon répertoire ? Je fais quoi avec les intercalaires que tu décorais dans mon classeur de français et que je ne peux me résoudre à jeter ? J'oublie ? Et bien je ne peux pas ! Parce que j'ai essayé, mais je n'y suis jamais arrivée. Je me souviens encore de nos fous rires en cours, des mots que tu écrivais dans mon agenda en confondant les terminaisons du passé composé, des tas de surnoms que tu me donnais, de l'heure de queue faite à la caisse pour offrir un poupon à une amie, de ta recherche sur la signification de mon nom latin, des best friends for ever dont tu décorais mes cahiers… je me souviens de beaucoup de choses encore. Des souvenirs que ni le temps, ni la douleur n'effaceront parce que ces moments là étaient des moments d'éternité. Alors que maintenant, à cet instant précis, si mon téléphone sonnait et que ton numéro s'affichait, je ne sais pas si oui ou non je décrocherais.

Alors, je ne cesse de chercher les raisons de ton départ, me posant des questions parfois plus folles les unes que les autres. Nous étions peut-être devenue des amies trop différentes pour continuer la route ensemble. Ça j'aurais pu le comprendre. J'aurais juste voulu savoir si c'étai ça ou autre chose. J'aurais juste voulu savoir tout court… J'aurais voulu que tu m'expliques. J'aurais pu comprendre, j'en suis sûre. Et même si cela n'avait pas été le cas, j'aurais essayé, comme on le fait entre amis.

Au bout d'un an, la question reste toujours la même et demeure sans réponse : pourquoi es-tu partie sans rien me dire? Assise sur le sable, face à l'immensité de l'océan, je regarde les vagues s'approcher de plus en plus de moi. Alors, je me lève en puisant ma force dans mes autres amitiés et je reprends mon chemin, en laissant les larmes couler librement sur mes joues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lornaparker.skyblog.com
Aurore
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1159
Localisation : Lille
Date d'inscription : 27/11/2004

MessageSujet: Re: Un an   Mar 13 Sep - 12:15

texte magnifique, sentiments très poignants... et j'imagine cruellement authentique...

_________________
être assez spécial pour être tout de même quelqu'un...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorna
groupe verbal
groupe verbal
avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Un an   Mar 13 Sep - 12:31

Merci Plume. Oui, ces sentiments sont "cruellement authentiques". Pas besoin d'imagination pour écrire ce genre de texte, il suffit juste d'écouter ce que l'on ressent, même si ça fait mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lornaparker.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un an   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un an
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les galeries d'exposition :: La galerie de l'imagination-
Sauter vers: