AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Méfiance

Aller en bas 
AuteurMessage
Zeus
verbe
verbe
avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 03/08/2005

MessageSujet: Méfiance   Mar 30 Aoû - 12:48

Résumé :

Un homme bizarre sonne à une porte d’une maison. Il demande à téléphoner et ensuite pour passer la nuit.

Histoire :

Une famille composée de 5 personnes est assise sur des sofas dans leur salon entrain de regarder la télévision, c’était un superbe film. L’un d’eux Alexandre se leva et alla au toilette. La sonnette retentit, la mère Gloria se dirigea vers la porte et ouvrit. C’était un homme qui avait l’air extrêmement épuisé, Gloria lui demanda :
-Oui, que puis-je faire pour vous ?
-Bonsoir.
-Bonsoir. Répondit-elle avec méfiance.
-Puis-je entrer ?
-Pardon.
-Puis-je entrer ?
-Pourquoi donc ?
-Je voudrais téléphoner.
-Veuillez attendre un instant s’il vous plaît.
Elle laissa la porte entrouverte, alla prêt de son mari et lui demanda :
-Pierre, il y a un homme assez bizarre qui demande à téléphoner. Je le laisse entrer ?
-Attends un instant, je vais voir.
Pierre avança jusqu’à la porte et dit à l’homme :
-Bonsoir.
-Bonsoir monsieur.
-Que voulez-vous ?
-Je voudrais bien téléphoner s’il vous plaît.
C’est vrai, Pierre le trouvait également bizarre, mais pour ne pas sembler impoli, il le laissa entrer. Il pénétra dans le salon et dit :
-Bonsoir tout le monde.
-Bonsoir monsieur. Répondirent les trois enfants.
-Le téléphone est là. Dit Pierre en indiquant à droite du sofa.
-Merci bien.
Il s’approcha du téléphone, prit le combiné et tapa sur des numéros. Personne ne répondit au bout du fil. Il dit à l’adresse de Gloria et Pierre :
-Personne ne répond.
Mathieu, l’autre fils s’approcha de sa mère et lui dit à l’oreille :
-Viens une fois dans la cuisine.
La mère le suivit.
-Maman, l’homme là-bas, il empeste l’alcool.
-En es-tu sûr ?
-Oui. Je l’avais senti, mais je n’étais pas certaine.
Quand ils revinrent de la cuisine, l’homme était assis sur le sofa et il demanda à Pierre :
-Excusez-moi, mais personne n’a répondu, alors je me demandais si je pouvais passer la nuit ici.
Pierre se tourna vers Gloria, elle voulut lui dire non, mais aucun mot ne sortit de sa bouche.
-Je comprendrais si vous n’acceptez pas, vous ne me connaissez pas, je comprends tout à fait que vous refusiez.
-Non, non, çà ira. Vous dormirez sur le sofa.
Gloria jeta un regard noir à Pierre, il avait accepté sans son accord.
La soirée passa, ils regardèrent la fin du film et ensuite allèrent dormir. L’homme se coucha sur le sofa.

01H00 plus tard, Alexandre descendit pour boire un verre d’eau, il aperçut l’homme entrain de chipoter à une arme. Il la cacha rapidement.
-Ca va bonhomme ? Demanda l’homme à Alexandre.
-Eh…oui, oui et vous ?
-Très bien. Ne sois pas inquiet pas rapport à l’arme, ce n’est qu’une fausse, un pistolet à eau.
-Oui. Je vais boire un coup, vous voulez quelque chose.
-Eh oui s’il te plaît, un verre d’eau.
Alexandre alla servir deux verres d’eau, et mit un somnifère dans celui de l’homme. Il lui tendit.
-Merci.
Alexandre but son verre et dit :
-Au revoir, je remonte me coucher.
-Bonne nuit.
-A vous aussi.
Quand il fut remonté, l’homme alla vider le verre à l’évier, il s’était aperçu qu’il avait mit quelque chose dedans.
L’homme chercha de la corde et du ruban adessif dans les armoires

Plus tard ce fut autour de Mathieu de descendre.
L’homme l’entendit, il se cacha derrière la porte, et quand Mathieu l’ouvrit, il l’attrapa, le jeta sur le sofa, le ligota et lui mit du ruban adessif sur sa bouche.
Mathieu se mit à pleurer.
-Ne pleures pas, sa ne sert à rien.
-Hum…huuuum, huuum.
-Ah oui c’est vrai, excuse-moi, mais je ne comprends rien à ce que tu dis.
Il avait bien senti qu’il puait l’alcool et qu’il n’était pas net.
-Qu’est ce que c’est que ce cri ? Demanda l’homme.
Un chat surgit d’une chaise en dessous de la table.
-Ce con de chat va réveiller tout le monde.
Il se précipita dans la cuisine, prit un couteau et se ramena dans le salon. Le chat miaula un coup, l’homme l’attrapa, approcha le couteau de sa gorge et l’égorgea.
-Hum…huuuuuum. Essaya de dire Mathieu.
-Oui je sais, je suis fou. Je vais jeter le corps du chat dans la poubelle. Et après se sera ton tour.
Le plus petit des enfants arriva dans le salon, l’homme dit :
-Ah en voilà un de plus.
Il fit le même qu’à Mathieu. Ils étaient à présent tous les deux ligotés.

La nuit passa. A l’aube, les parents descendirent, l’homme n’était plus là. Gloria monta pour réveiller ses enfants, il n’y avait qu’Alexandre. Elle descendit rapidement et dit à Pierre :
-Pierre, ils ne sont plus là, Mathieu et Nicolas, ils ont disparu. Je crois bien que ce fou les a emmenés.
-Mon dieu.
Alexandre s’approcha d’eux.
-Maman, papa, hier quand je suis descendu, j’ai vu que l’homme avait une arme, il a voulut me rassurer en me disant que ce n’était qu’un pistolet à eau.
-Il faut absolument appeler la police. Dit Pierre.
A ce moment, ils entendirent un bruit qui provenait de la cave. Ils y descendirent immédiatement, l’homme était là avec les enfants, l’arme pointée sur eux.
-Lequel voulez-vous sauver, pour Nicolas tapez 1, pour Mathieu tapez 2.
-Vous êtes un monstre, pauvre fou. Dit Gloria.
-Oui, je le sais. Vous avez acceptez que je téléphone et que je dorme, maintenant vous en subissez des conséquences.
Pierre prit une batte de Base-ball, s’approcha de l’homme et voulut lui jeter un coup.
-Hum hum, veuillez déposer çà.
-Ou sinon quoi ?
-Oui sinon je tue un de vos enfants. Que choisissez-vous ?
-C’est bon, je la dépose, mais ne faites pas de mal à mes enfants, je vous en supplie.
-Ah, j’adore qu’on me supplie. Continuez.
Pendant qu’il était entrain de parler, Alexandre c’était approché derrière lui et le frappa avec un objet. Il se retrouvait au sol assommé.
-Vite, détachons nos enfants. Sans oublier l’homme, ligotons-le, et appelons la police.

2 semaines plus tard.
Ils étaient tout entrain de regarder un film, et bien installé sur les sofas. Un homme sonna à la porte. Gloria ouvrit, l’homme lui dit :
-Bonsoir, pourrais-je téléphoner ?
-Non. Au revoir. Dit-elle en lui refermant la porte au nez.

ZEUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zeusrex.forumactif.com
Aurore
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1159
Localisation : Lille
Date d'inscription : 27/11/2004

MessageSujet: Re: Méfiance   Mar 6 Sep - 13:17

c'est super bizarre... vraiment bizarre... pas mal pas mal... ça me rappelle les "chair de poule " c'était la mode à une époque ces bouquins... super bizarre... lol, j'ai pas d'autres mots !
Un peu naïf quand même les parents là, non ? Pauvre chat, ça t'aurais pu éviter quand même ! Je plaisante, c'est pas mal, trop bizarre mais pas mal !

_________________
être assez spécial pour être tout de même quelqu'un...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Méfiance
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les galeries d'exposition :: La galerie de l'imagination-
Sauter vers: